Retour

Tiam Goudarzi, flūtes ą bec
Concert orgue et flūtes ą bec

 

Flûtiste à bec franco-iranien, né à Téhéran (Iran) en 1982. Tiam Goudarzi commence l’apprentissage de la flûte à bec dès son plus jeune âge dans divers conservatoires de la région parisienne. Il obtient son prix d’excellence, avec distinctions au Conservatoire de St-Cloud et pratique également le violoncelle au Conservatoire de Fontainebleau. Parallèlement, il se forme au chant traditionnel persan et au jeu du ney (flûte de roseau persane) auprès de Hossein Omoumi au Centre de recherche en musiques orientales de la Sorbonne.

Par la suite, il se perfectionne auprès de Claire Michon au CNR de Poitiers, où il obtient son Diplôme de flûte à bec - et à l’ENM d’Orsay, où il obtient les prix de flûte à bec et de musique de chambre dans la classe de Jean-Pierre Nicolas. Il parfait sa connaissance des répertoires de la Renaissance au CNR de Tours en suivant l’enseignement de Denis Raisin-Dadre.

En 2002, il est entre dans la classe de Pedro Memelsdorff à l’Esmuc (École supérieure de musique de Catalogne), Barcelone, et entreprend un travail de fond sur le répertoire franco-italien de la fin du Trecento et du premier Quattrocento. Cet apprentissage influence de manière décisive sa conception du rapport entre texte et interprétation, dans des dimensions qui transcendent le répertoire médiéval.Il bénéficie également de cours de musique de chambre avec des personnalités telles que Alfredo Bernardini, Jean-Pierre Canihac ou encore Manfredo Kraemer. 

C’est à Barcelone qu’il devient membre fondateur d’ensembles tels que Ariodant, avec lequel il travaille sur plusieurs productions autour de la musique de la renaissance dans le théâtre de Shakespeare (“If Music be the food of love…” création au « Festival Grec 2007 » de Barcelona et au « Festival Shakespeare » de Santa Susana) ; ou encore Sui Generis, ensemble d’instruments anciens exclusivement orienté vers l’interprétation et la création de musique contemporaine : leur répertoire comprend des œuvres de Luciano Berio, György Ligeti, , Toru Takemitsu, Brice Pauset mais aussi des créations de jeunes compositeurs. Sui Generis a collaboré notamment avec Percussions de Barcelona (dir. Ramón Torramilans). En France, il a joué au sein d’ensembles tels que Capriccio Stravagante (dir. Skip Sempé), Suonare e Cantare (dir. Jean Gaillard) aussi bien en formation orchestrale, qu’en musique de chambre. Il se produit régulièrement en récital avec l’organiste Thomas Lacôte. Il est choisi en 2008 comme première flûte de l’Académie Européenne de musique du Festival d’Aix-en-Provence pour le « Fairy Queen » de Purcell, sous la direction de William Christie.En Espagne, il est régulièrement sollicité par des ensembles tels que La Caravaggia (dir. Lluís Coll), avec lequel il remporte le prix du public du concours IYAP 2007, dans le cadre du festival Laus Polifoniae de Anvers, ou encore Sforzinda (consort de flûtes à bec).Parallèlement à ses activités musicales, il achève une maîtrise de philosophie et d’esthétique à l’université Paris X - Nanterre.

 


Les amis du grand orgue de la cathédrale de Bourges
9 rue molière - 18000 BOURGES - Tél : 02 48 20 57 66 - orguebourges@gmail.com